Griezmann, la simplicité qui paie !Temps de lecture : 4 min.

Mis à l’honneur récemment dans un documentaire Netflix à l’occasion de son 28ème anniversaire, Antoine Griezmann arrive à la 4ème place des joueurs aux plus hauts revenus par saison. Une fortune développée malgré grâce à un aura, une sympathie naturelle et une certaine simplicité.

Une image presque parfaite

À l’heure actuelle, Antoine Griezmann fait partie des joueurs préférés des Français. Grizou a gagné le coeur des supporters au fil du temps grâce à des prestations sportives de haut vol, notamment à l’Euro 2016 et à la Coupe du Monde 2018. Pourtant, le numéro 7 des bleus n’a pas toujours eu un comportement exemplaire. On se souvient de la virée nocturne avant le match retour des barrages de l’Euro 2012 qui lui avait valu une suspension. Malgré ça, Griezmann a su se racheter pour devenir, aujourd’hui, le meilleur joueur de l’équipe championne du monde et un pilier de l’Atletico Madrid. Son image, il l’a construite grâce à ses qualités sportives mais aussi grâce à ses qualités humaines. C’est aussi grâce à son aura qu’il a rapidement fait oublier la polémique du « blackface » en 2017. Antoine Griezmann est un joueur souriant, disponible et qui travaille pour l’équipe. Tout ce que les supporters adorent !

Mais si les Français l’adorent, ce n’est pas forcément le même dans le reste de l’Europe, à commencer par la Belgique. Au-delà des frontières de l’hexagone, son côté prétentieux dérange. On ne va pas se mentir, en Belgique, ce désamour est lié à l’élimination des diables rouges par la France en demi-finale de la Coupe du monde. En déclarant en septembre 2018 qu’il était à la même table que Messi et Ronaldo, le Colchoneros s’est attiré les foudres (parfois très drôles) de différents fans de football.

Ses partenariats avec les marques

La popularité grandissante d’Antoine Griezmann a poussé les marques à le solliciter pour divers partenariats. Ainsi, l’attaquant travaille depuis plusieurs années avec la marque Puma. Griezmann en est le footballeur numéro 1, devant Suarez, Reus ou Aguero, également sous contrat avec l’équipementier. Le joueur français, au même titre que Lukaku, a d’ailleurs fait augmenter le bénéfice net et les ventes de Puma au moment de la Coupe du Monde 2018. Cette exposition médiatique a l’air de plaire à Grizou qui s’épanouit et n’hésite pas à multiplier les contrats de sponsoring, en témoignent ses contrats signés avec Head and Shoulders et Gilette.

Griezmann et l’argent

Grâce à son salaire et à ses contrats de sponsoring, Griezmann est le 4ème joueur ayant les plus gros revenus, derrière Messi, Ronaldo et Neymar. Le français et ses 44 millions d’euros devancent Gareth Bale. Des revenus considérables qui tranchent avec le style de vie assez simple de l’attaquant qui ne fait pas de folies. Dans une interview pour le magazine Numéro, Grizou a dit qu’il préférait mettre de l’argent de coté pour sa famille car la carrière d’un footballeur est courte.

La Coupe du Monde ou l’aboutissement de sa carrière

Beaucoup de portes se sont fermées devant Antoine Griezmann dans sa jeunesse, comme le souligne le documentaire qui lui est dédié, produit par Netflix. Recalé dans de nombreux centres de formation à cause de son physique frêle, il a bien failli ne jamais devenir pro. Mais grâce à sa motivation et à son papa, il s’est engagé à la Real Sociedad à l’age de 14 ans. C’est là qu’il a explosé lors de la saison 2013-2014.

Depuis 2014, il joue pour l’Atletico et est devenu au fil du temps la star qu’on connait aujourd’hui. Il a gagné plusieurs titres personnels et collectifs avec les Colchoneros, mais le plus beau titre restera la Coupe du Monde 2018. Élu meilleur joueur du tournoi à l’Euro 2016, Griezmann était venu prendre sa revanche après la finale perdue face au Portugal. Et malgré des débuts difficiles à l’image de l’équipe, le numéro 7 français s’est érigé en meneur pour amener l’équipe de France sur le toit du monde. Grizou aura inscrit 4 buts et donnés 2 passes décisives dans ce qui restera, probablement, le plus beau tournoi de sa carrière.