Storytelling : après l’épine dans le pied, quelle stratégie pour Doumbè ?

Partagez cet article

Doumbè-Baki. Sujet épineux ! C’est quoi la suite du storytelling ?

Remettons un peu de contexte. Mais si tu connais bien le sujet, passe ce paragraphe. Jeudi 7 mars, après des mois d’attentes, avait lieu le combat de MMA entre Cédric Doumbè et Baki, à Bercy, dans une salle de 20 000 places, vendues en un temps record. Doumbè, c’est la star du trash-talking, qui se fait apprécier (ou détester) du grand public, bien au-delà de la communauté de fans de MMA. « J’ai mis la lumière sur Baki, maintenant je vais l’éteindre. » C’était une de ses punchlines de promotion de l’évènement. Les deux athlètes ont fait le tour des médias. Au troisième round, le combat s’est terminé par un TKO (technical KO) à cause d’une épine dans le pied de Doumbè et sans doute d’une incompréhension avec l’arbitre. C’est le soufflé qui retombe brusquement. C’est l’apothéose gâché.

Pour comprendre le personnage Doumbè en quelques minutes :

Doumbè peut-il se relever ?

Cédric Doumbè, le grand trash-talker, n’avait pas le droit à l’erreur. Il a été hué par une partie du stade. Il est moqué sur les réseaux sociaux. Comment se relever de la défaite ridicule ? Peut-il tourner la situation à son avantage ? On dispose déjà de gros indices grâce à ses réactions d’après le combat et ses tweets de ce vendredi.

Un plan en 3 phases :

Il a déjà commencé à utiliser l’autodérision et l’ironie pour atténuer la vague de moqueries.

Il devrait ensuite se concentrer sur le déroulement du combat, rappeler qu’il ne s’est pas vraiment terminé, que les combattants et le public méritent une vraie fin et un vrai vainqueur.

Si ce deuxième combat se fait, il risque de faire évoluer son personnage. Moins de trash-talk, plus de travail en silence. Avant une victoire et le retour de Cédric « The Best » Doumbé le trashtalker ? Cela implique de reconnaître la valeur de son adversaire, le rehausser.

Et cette fois, il devra gagner et n’aura plus de carte joker en cas de défaite. Stratégie réaliste ? Oui, mais… La fin du combat, ridicule et incompréhensible pour beaucoup, rend la situation assez unique. Un des protagonistes a véritablement éteint la lumière pour tous les spectateurs. Il en devient un antagoniste pour beaucoup.

La PFL ? Baki ? Le public ?

Au-delà de la stratégie de communication de Doumbè, on peut se poser beaucoup de questions. Quelle sera la stratégie marketing de la PFL (Professional Fighters League) ? Celle de Baki ? Les spectateurs rempliraient-ils à nouveau une grande salle après la déception du dernier combat ?

En bonus : les coulisses de la Doumbè Ambulance !

Picture of Brandon Lattuca

Brandon Lattuca

Cogérant et cofondateur de Line Up Team. Manager communication et stratégie. Les articles de blog me rappellent mon court passé de journaliste !

Plus d'articles